Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous suivons désormais régulièrement le travail de plusieurs auteurs au fil des années, et c'est notamment le cas de Mike Dawson, dont nous avons déjà publié Ace Face en 2011 et Troupe 142 en 2013.

Dans son nouveau livre, Angie Bongiolatti (paru en mars de cette année aux États-Unis, et en librairie depuis quelques semaines en France), Mike Dawson brosse le portrait d'un groupe de jeunes adultes new-yorkais dans l’Amérique post-11 septembre. Une bande essentiellement composée de jeunes hommes gravitant autour du personnage central, Angie Bongiolatti, jeune productrice de programmes éducatifs multimédias, qui travaille dans une start up tout en militant activement au sein d'une association proche du parti socialiste américain.

Mike Dawson entrelace avec brio les histoires d'amour, de sexe et professionnelles de ce petit groupe et livre également une réflexion autour de l'engagement politique et du militantisme de gauche dans un pays où le libéralisme économique règne en maître et rattrape au galop une bonne partie de ces personnages, au moment d'une vague de licenciements économiques.

Dans Angie Bongiolatti comme dans ses précédents livres, Mike Dawson fait preuve d'un savoir faire indéniable dans la création de récits comportant de nombreux personnages, tous campés de façon très réaliste et attachante, avec un soin tout particulier accordé aux dialogues. Une approche originale de la fiction politique, que nous vous recommandons chaudement.

Serge

Lectures pour l'été, deuxième partie : Angie Bongiolatti
Lectures pour l'été, deuxième partie : Angie BongiolattiLectures pour l'été, deuxième partie : Angie Bongiolatti
Tag(s) : #bande dessinée

Partager cet article

Repost 0