Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En ce mois de mars, nous publions Mes Chers Samedis  de Marcello Quintanilha, notre première bande dessinée latino-américaine, en provenance du principal pays du continent, le Brésil. Coïncidence n°1 : c'est le mois idéal pour publier un auteur brésilien, le mois des eaux de mars (Águas de Março) du grand Tom Jobim.

 

Mes Chers Samedis est un recueil de nouvelles bigarrées et truculentes, un petit aperçu du Brésil contemporain à travers les histoires de quelques personnages issus des classes populaires et hauts en couleur et. Ces nouvelles se situent entre 1950 et la fin des années 1970, des faubourgs de Rio à São Paulo en passant par le Nordeste. Marcello Quintanilha crée une galerie de personnages mémorables, des losers pathétiques mais magnifiques, un pêcheur au grand cœur, ou encore un manutentionnaire à la dérive, souvent grandes gueules mais toujours magnifiquement campés par un auteur maniant le verbe avec un plaisir communicatif. Le style graphique réaliste est au diapason de la narration ; mise en scène hyper dynamique, personnages ultra expressifs, gros plans sur les visages à la Sergio Leone, cadrages étonnants, palette de couleur éclatante, sauf pour l'histoire Le Dos, sans doute à cause du sujet, un ouvrier traumatisée par son enfance de quasi esclave.

Marcello Quintanilha est connu des aficionados du polar en France pour avoir dessinée la série Sept Balles pour Oxford, sur des scénarios de Jorge Zentner et Montecarlo, publiée au Lombard entre 2003 et 2012. Pour ma part, je ne connaissais pas cette série, mais quand Marcello m'a envoyé un email présentant ses ouvrages plus personnels, où il est à la fois scénariste et dessinateur, j'ai été fasciné par l'exubérance de son dessin. Pour la petite histoire (coïncidence n°2), je me suis rendu compte par la suite que j'avais déjà découvert le travail de Marcello en 2005 à la Foire internationale du livre de Francfort en lisant un récit court sur le stand des éditeurs brésiliens. J'avais particulièrement apprécié cette histoire, mais que je ne voyais pas comment la publier en France. Près de dix ans plus tard, Marcello m'a donc contacté pour me proposer de publier son travail en France...

Nous publierons aussi fin août le tout dernier livre de Marcello, Tungstène, un polar social qui se déroule à Salvador de Bahia et qui a remporté un énorme succès critique en Espagne et au Brésil lors de sa sortie en fin d'année dernière. Une véritable petite bombe dont je vous reparlerai prochainement. Et nous continuerons à publier son travail dans les années à venir, notamment un autre recueil d'histoires courtes début 2016.

 

Les choses étant bien faites, Marcello Quintanilha est l'un des invités officiels du Salon du Livre de Paris cette semaine, le Brésil étant le pays mis à l'honneur pour cette édition (coïncidence n°3). Il sera en rencontre/dédicace sur le salon, le samedi 21 mars (11h/13h, sur l'espace des éditeurs de la Région Île-de-France où nous avons notre stand) et dimanche 22 mars sur le stand du Brésil ( 12h/13h et 15h30/16h30).

 

Il sera également en dédicace cette semaine à Paris :
 

Vendredi 20 mars
de 17h à 20h à la librairie Super Héros
175, rue Saint Martin , Paris 3e
 

Samedi 21 mars
de 17h à 19h à la librairie l'Atelier 9
59 Rue des Martyrs, Paris 9e

 

Et il reviendra pour le lancement de Tungstène.

 

Até breve.

 

 

Serge

"Mes Chers Samedis" ou les trois coïncidences
"Mes Chers Samedis" ou les trois coïncidences"Mes Chers Samedis" ou les trois coïncidences"Mes Chers Samedis" ou les trois coïncidences

Partager cet article

Repost 0