Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En cette fin octobre, nous publions deux livres de genre: de la science-fiction, avec Déplacement, de Joshua Cotter et un policier, Comment écrire un polar suédois sans se fatiguer, de Henrik Lange.

 

À vrai dire, comme son titre l'indique, le livre de Henrik Lange est satirique et relève donc plutôt du détournement de polar. Cet auteur suédois est coutumier du fait et nous avons déjà publié cinq petits livres d'humour concoctés par ses soins dans la série à l'usage des personnes pressées, dont les remarquables 90 livres et 90 films cultes à l'usage des personnes pressées. Dans son nouveau livre, Henrik Lange s'attaque à un véritable monument, un genre en soi, le polar suédois. Sous couvert de donner des vrais-faux conseils à d'apprentis écrivains, il tourne en dérision avec beaucoup d'aplomb et d'humour les stéréotypes de la littérature policière scandinave. Lange énumère les ingrédients du parfait polar (détective dépressif, météo maussade, ambiance glauque et tutti quanti) et applique lui-même cette recette en décrivant une enquête, une parfaite mise en abyme. Les lecteurs de romans policiers se tordront de rire en parcourant les pages de cet petit précis de littérature policière et les néophytes fonceront acheter l'intégrale des enquêtes de Wallander par Henning Mankell...

Ne boudons pas notre plaisir (il ne nous arrive pas tous les jours d'avoir un de nos livres chroniqué à la télé), vous pouvez visionner ci-dessous la chronique enthousiaste de Comment écrire un polar suédois sans se fatiguer par Augustin Trapenard dans Le Grand Journal de Canal + du vendredi 23 octobre !

 

Un autre genre peu présent dans notre catalogue, la science-fiction, est à l'honneur cette semaine avec la parution du fascinant Déplacement de Joshua Cotter, auteur américain dont nous avons publié le premier roman graphique, Les Gratte-ciel du Midwest, en 2011. Joshua Cotter se lance ici dans un projet étonnamment ambitieux, qui devrait l'occuper pendant un bout de temps. Dans ce premier volume d'une mini série qui devrait en compter sept, le lecteur se retrouve plongé dans un futur proche et suit une jeune scientifique affectée à un laboratoire secret dans une station spatiale pour cartographier les schémas neuronaux du cerveau d'une enfant télépathe... S'ensuit un récit d'une densité peu courante, mêlant portails de téléportation, réseau mondial télépathique, monstres venus de l'espace et un mystérieux personnage qui déambule seul dans un paysage dévasté. Au fur et à mesure que le récit avance, Cotter livre certaines clés permettant de comprendre l’histoire, mais il laisse également beaucoup de questions sans réponses, à suivre dans les prochains volumes donc...

Avec un récit dense, intriguant et une impressionnante maîtrise graphique, ultra détaillée, Déplacement parlera aux fans de William Gibson et de Philip K. Dick, familiers des futurs légèrement dystopiques, à la frontière du fantastique et de la SF pure et dure. Petit plus, Déplacement sort en France plusieurs mois avant sa parution aux États-Unis, prévue pour le printemps 2016 chez Fantagraphics Books.

 

Et comme nous aimons inviter nos auteurs en France, Henrik Lange et Joshua Cotter seront à Angoulême en janvier prochain...

 

Vous savez ce qu'il vous reste à faire !

 

Serge

Le mois du genreLe mois du genre
Le mois du genreLe mois du genre
Le mois du genreLe mois du genre

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :