Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Angoulême commence dans trois jours et c'est le branle-bas de combat, mais nous avons également une nouveauté qui sort cette semaine en librairie : Cumbe du brésilien Marcelo d'Salete.

 

Ce magnifique recueil d'histoires courtes raconte avec sensibilité et poésie des histoires d'esclaves marrons brésiliens au XVIIe siècle, ces esclaves qui se révoltaient et prenaient la fuite pour aller vivre dans des villages cachés, les quilombos (également appelés cumbe en langue bantoue). Un phénomène qui a concerné de très nombreux africains, car le Brésil a été le principal pays esclavagiste au monde du XVIe au XIXe siècle... S'inspirant de faits historiques, Marcelo d'Salete aborde ce thème relativement peu connu avec la volonté de ne pas présenter les esclaves comme des victimes passives et en mettant l'accent sur la résistance de certains face à l'oppression aveugle, les soulèvements... Et la mort qui attendait nombre d'entre eux au bout du chemin. D'salete met également l'accent sur l'importance des racines africaines pour ces populations, les dialogues sont émaillés de dialectes et d'allusions à des traditions ancestrales.

 

Cumbe est paru en 2014 au Brésil, aux éditions Veneta, également éditeurs de Marcello Quintanilha (Tungstène). C'est en farfouillant sur leur site que je suis tombé sur la présentation de ce livre au trait charbonneux d'une terrible intensité. Marello d'Salete est aussi à l'aise dans les scènes de batailles rangées entre colons portugais et esclaves que dans les passages intimistes, basculant parfois dans un registre onirique ou fantastique... J'étais déjà impressionné par le dessin, mais après avoir reçu les résumés en anglais de chaque histoire (mon portugais étant inexistant), il ne m'a pas fallu cinq minutes pour décider de le publier et de vous le présenter, avec une belle traduction de Marie Zéni et de Christine Zonzon. Par ailleurs, il reste quelques détails à peaufiner, mais il est probable que Marcelo d'Salete fasse un rapide passage en France vers la fin mars, on vous tient au courant.

 

À vous de le lire.


Serge

Plongée dans le Brésil esclavagistePlongée dans le Brésil esclavagiste
Plongée dans le Brésil esclavagistePlongée dans le Brésil esclavagistePlongée dans le Brésil esclavagiste

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :