Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Notre publication du mois de mars est un petit ovni, le carnet de voyage d'une auteure indonésienne, Tita Larasati. C'est le premier ouvrage de ce genre que nous publions mais également la première bande dessinée indonésienne jamais éditée en France (du moins à notre connaissance, on a cherché partout et on n'a rien trouvé). J'ai découvert cet auteur par hasard, en octobre dernier, à la foire de Francfort, grand raout international où les éditeurs du monde entier se retrouvent chaque année pour se présenter leurs catalogues. Au détour d'une allée, je suis tombé sur un stand consacré à l'Indonésie (qui était le pays invité) et les bandes dessinées d'une jeune femme, façon carnets de croquis, ont tout de suite attiré mon regard. Une des consœurs de l'auteure était présente et m'a expliqué rapidement la teneur de ces livres. De retour à Paris, hop, hop, hop, j'ai contacté l'éditeur indonésien pour qu'il m'envoie les ouvrages en question (écrits en anglais). Après lecture, j'ai acheté les droits d'édition en français du troisième livre, Curhat Tita back in Bandung, qui me semblait être le plus intéressant pour les lecteurs français. Cinq mois plus tard, l'Indonésie de Tita Larasati débarque en librairie.

Ce Retour à Bandung présente la particularité d'être un carnet de voyage à l'envers, car Tita Larasati y raconte son retour dans la ville de son enfance, Bandung, située à l'est de Jakarta. Elle raconte sa redécouverte des us et coutumes locales après une dizaine d'années passées en Europe, d'où elle a ramené un mari et deux enfants. Son regard est donc à la fois celui d'une touriste étrangère et celui d'une habitante de longue date. Retour à Bandung est composé d'histoires courtes au ton enjoué, sur son quotidien. Tita excelle notamment dans la description du comportement de ses enfants (qui ne parlaient pas l'indonésien à l'époque). On remarque également assez rapidement que l'un des principaux centre d'intérêt de Tita Larasati est la nourriture, elle fait d'ailleurs partie d'un club qui organise de véritables rallyes dans les restaurants de la région. Tita s'adonne à sa passion dans ses carnets et dessine des pages entières de plats locaux, il vaut donc mieux en éviter la lecture si vous avez le ventre creux ! Enfin, comme le souligne Eddie Campbell, autre auteur de çà et là et grand spécialiste de la bande dessinée autobiographique: «les histoires charmantes et toujours accrocheuses de Tita Larasati viennent d'une région du globe où les comic strips n'ont pas encore été accaparés par les névrosés».

Pour être complet, Retour à Bandung est paru initialement en Indonésie en 2008 et faisait suite à deux autres recueils d'histoires courtes racontant la vie de Tita en Europe. Ce passage en Europe a été résumé dans une introduction de huit pages réalisées par Tita spécialement pour l'édition française.

Une belle petite découverte, mais c'est à vous de juger…

Serge

L'Indonésie de Tita LarasatiL'Indonésie de Tita Larasati
L'Indonésie de Tita LarasatiL'Indonésie de Tita LarasatiL'Indonésie de Tita Larasati

Partager cet article

Repost 0