Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Notre parution du mois de juin, Sara, est le premier livre d'une jeune auteure espagnole, c'est d’ailleurs la première fois que nous publions une bande dessinée en provenance de ce pays. Écrit et dessiné par Ana Sainz, alias Anapurna (née en 1990 à Palma de Majorque), Sara a été initialement publié en Espagne par les éditions Salamandra, sous le nom de Chucrut (ce qui, pour les lecteurs français, fait autant penser à l’Alsace qu'à l'Allemagne, d'où le changement de titre). L'agent de la maison d'édition espagnole m'a présenté le livre en début d'année 2016, juste avant Angoulême. Séduit par le dessin et la narration, j'ai rapidement confirmé notre souhait de le publier dans la foulée du festival.

 

Dans Sara, Anapurna explore les thèmes du deuil et du déracinement, à travers l'histoire de Sara, une jeune espagnole confrontée au décès prématuré de son père juste au moment où elle quitte l'Espagne pour continuer ses études artistiques en Allemagne. Débarquée dans ce pays dont elle pratique très mal la langue et où elle ne connaît rigoureusement personne, Sara éprouve toutes les peines du monde à s’acclimater à son nouvel environnement et la détresse qu'elle ressent suite au décès de son père renforce son malaise. Rendue presque paranoïaque par le dépaysement et le deuil, Sara va se persuader toute seule que la vieille allemande qui l'héberge est une criminelle...

 

Mélangeant avec bonheur les genres, Anapurna nous tisse un récit en partie inspiré de sa vie, entre autofiction et drame psychologique, elle qui a étudié en Allemagne à Karlsruhe avant de revenir vivre en Espagne. Le récit est entrecoupé de dessins de carnets réalisés par la protagoniste principale du livre, dessins qui retranscrivent son désarroi, ses idées noires et sa détresse psychologique mais peut-être s'agit-il bien de dessins réalisés par l'auteure suite au décès de son propre père... Un trait proche de la gravure et un traitement de la couleur combinant noir et orange contribuent à donner une ambiance toute particulière au livre. Petit détail technique : il ne s'agit pas d'une impression en bichromie mais bien de quadrichromie, ce qui permet de bien rendre les nuances du feutre de couleur utilisé par Anapurna.

 

Dernière chose : Anapurna sera en France pour la prochaine édition du Festival d'Angoulême, vous aurez donc la possibilité de la rencontrer à cette occasion. Dans l'immédiat, vous savez ce qu'il vous reste à faire !

Serge

Anapurna, découverte d'un jeune talent espagnol
Anapurna, découverte d'un jeune talent espagnolAnapurna, découverte d'un jeune talent espagnol
Anapurna, découverte d'un jeune talent espagnolAnapurna, découverte d'un jeune talent espagnol

Partager cet article

Repost 0