Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La date officielle de sortie de notre premier volume de l'Anthologie American Splendor de Harvey Pekar est le samedi 26 septembre. Le livre sera effectivement dans la plupart des librairies demain, toutefois certaines n'auront le livre qu'en début de semaine prochaine du fait des délais pris pour assurer la distribution sur l'ensemble du territoire. Enfin, les Fnac seront servies encore un peu plus tard pour des raisons liées à la centralisation de tous leurs achats sur le site de Massy a.k.a. Le Trou Noir de l'Edition.

Le livre sort demain, et pourtant nous avons déjà lancé l'impression de la deuxième édition. Et pourquoi donc ? Eh bien voici l'explication (si la petite cuisine de l'édition indépendante ne vous émoustille pas, passez votre chemin et rendez-vous au prochain post):

Quand les représentants du Comptoir des Indépendants (notre diffuseur/distributeur) ont fait la tournée de présentation du livre, l'accueil des libraires n'a pas été franchement enthousiaste. Il faut dire que la tournée s'est déroulée fin mai/début juin, à un moment où les libraires étaient plus occupés à faire des palettes de retours qu'à vendre des livres, faute de clients. A ce stade, l'estimation de la "mise en place" (les pré-commandes des libraires) était d'environ 1 200 exemplaires. Du coup, un peu échaudés par la mollesse de cet accueil, nous avons fixé mi-août le niveau du premier tirage à 2 000 exemplaires, et nous avons finalement reçu 2 100 ex de notre imprimeur. Mais depuis début septembre, un certain nombre de libraires se sont réveillés, ou ont entendu parler de la sortie du livre, et le total des pré-commandes s'élève finalement à 1 700 exemplaires. Par ailleurs, nous avons retiré du stock 180 exemplaires destinés à la presse, à une soixantaine de libraires, aux personnes qui ont travaillé sur le livre, ainsi qu'aux auteurs. Résultat des courses: il ne reste plus que 220 exemplaires disponibles; il y a risque de rupture.

Et là se présente un choix cornélien, faut-il attendre un peu pour voir si la rupture se confirme ou non (ce qui serait le cas si le livre ne se vendait pas du tout) ou bien faire preuve d'un optimisme béat et lancer un réimpression avant même de connaître les ventes de la première semaine ? Historiquement, nous avons toujours penché pour le deuxième choix, comme dans le cas de Château l'Attente et de Bottomless Belly Button, notamment parce qu'avoir un livre en rupture deux semaines après sa sortie est une expérience particulièrement désagréable pour l'éditeur et pour les auteurs. Donc rebelote, on mise tout sur le rouge, et on relance une impression de 2 000 ex de Splendor qui devraient arriver vers le 7 octobre.

Et on croise les doigts très fort...



(Promis, la prochaine fois je serai plus concis).




Tag(s) : #infoscaetla

Partager cet article

Repost 0