Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Pour cette fin d'année, on vous offre le bouquet final : deux beaux livres, deux bijoux à inscrire sur votre liste de Noël.

Alec, l'intégrale... comme son titre l'indique, vous y trouverez les 4 volumes d'Eddie CampbellLa Bande du King Canute, Graffiti Kitchen, Comment devenir artiste, L’affaire du Trompinoptère et plus de 80 planches inédites. 

 Alec-couvNet.jpg

Dans ces 4 volumes - dont le premier date de 1981 - Eddie raconte sa vie en dessins, en réflexions métaphysiques, sur l'art d'être artiste et l'art d'être dans son quotidien. 640 pages qui entrent dans le patrimoine mondial de la bande-dessinée parce que c'est l'un des premiers à avoir fait de sa vie un roman graphique... Une oeuvre au goût de folie d'une jeunesse arrosée de bière pour atteindre, 30 ans plus tard, une certaine  sagesse - plus ou moins évidente et tout aussi relative - qui s'apprécie comme un bon vin.  

De l'ordinaire qui frôle parfois le fantastique, on suit Eddie aka Alec MacGarry, qui grandit et vieillit au fil d'idées et d'aventures banales (et moins banales). On le suit dans ses pérégrinations bavardes qui laissent songeur ou amusé. Comme des respirations, on tombe ici et là sur quelques histoires courtes et décalées, réflexions absurdes et savoureuses !

On finit avec l'affaire du Trompinoptère publiée en 2011, l'alter ego Alec est abandonné pour laisser place au "je" d'Eddie. Quant au pourquoi du trompinoptère, je vous laisse découvrir...

 

alecP398BD

alecP498BD 

alecP499BD


Les gratte-ciel du Midwest   
encore une aventure au quotidien mais très différente.

Gratte-cielcouvBD

Joshua Cotter a mis 4 ans pour réaliser cet ouvrage semi-autobiographique. Quelque part dans le Missouri, Il raconte ses jeunes années, solitaires et difficiles. Pas vraiment d'amis, juste un petit frère qui le colle de questions.
Rejeté par ses camarades parce qu'un peu gros, un peu différent, pas marrant... il essaie de trouver une place dans une Amérique pudibonde et xénophobe. Face à la violence de certains, la bêtise des autres, lorsque la réalité est trop éprouvante, il rêve.  On l'accompagne alors dans ses fantasmes qui forment à eux seuls de petits récits.

On ressort un peu abasourdi par cette noirceur qui poisse, ému par ce gamin un peut "à part", ébahi par les détails qui fourmillent, attendri par ces images oniriques voire mystiques, amusé par le côté décalé de certaines scènes.
Bref, quelque chose à côté duquel on ne peut résolument pas passer!

Gratte-ciel-4BD.jpg

Gratte-ciel20BD.jpg

pauline 



Tag(s) : #infoscaetla

Partager cet article

Repost 0