Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous venons de publier Cleveland, l'un des tous derniers livres écrits par Harvey Pekar, et il est grand temps de vous en toucher deux mots.

Cleveland-Couverture-72

 

Cleveland est un projet singulier dans l’œuvre de Harvey Pekar; c'est l'un des rares récits complets de cet auteur, qui se démarque donc des histoires courtes composant American Splendor, sa série autobiographique commencée en 1976 et toujours en cours à son décès en juillet 2010. Dans Cleveland, Pekar met en scène une longue déambulation dans l'histoire et dans les lieux de sa ville muse, mais aussi dans son histoire personnelle, Cleveland et Pekar étant liés comme rarement une ville a pu l'être avec un auteur (né à Cleveland en 1939, Harvey y restera toute sa vie, très réticent à quitter la ville ne serait-ce que pour quelques jours). Grand amateur de livres d'histoire, Harvey nous plonge dans celle de Cleveland, et brosse le portrait de l'une des ces grandes villes américaines frappées de plein fouet par la désindustrialisation et confrontées à une paupérisation croissante de leur population ainsi qu'à l'abandon de quartiers entiers. Cette évolution est un véritable miroir de la vie de Harvey, confronté depuis des lustres à deux principales sources d'angoisse : l'argent et la santé. Harvey a toujours souffert de ne pouvoir atteindre une aisance financière qui aurait pu - ou dû - être le corollaire de sa relative notoriété, notamment suite à ses interventions dans le talk-show de David Letterman, ou à la sortie de l'adaptation cinématographique de American Splendor. Mais au delà de ces considérations matérielles, le déclin de Cleveland fait également écho au déclin physique de Harvey, qui connu de nombreux problèmes de santé, notamment deux cancers, et de graves crises d'angoisses chroniques. Dire que Harvey avait réussi à surmonter ses angoisses au moment de sa mort serait mentir, mais au fil du temps et de ses récits, il avait réussi à prendre de la distance avec ses afflictions en les traitant comme du matériau pour ses histoires.

cleveland
L'autre grande réussite de Cleveland est la mise en image des textes de Harvey. Déniché par l'éditeur Jeff Newelt qui recherchait de jeunes illustrateurs pour dessiner des nouvelles histoires de American Splendor destinées au site Smithmag, Joseph Remnant est une véritable révélation. Influencé à la fois par Robert Crumb et Joe Sacco (qui ont tout deux travaillé sur American Splendor), Remnant illustre avec brio les longs monologues de Harvey et est aussi à l'aise dans la mise en scène de la ville que dans celles des problèmes de ménage de Harvey. Son apport est essentiel dans la réussite de ce livre et fait de lui un des principaux dessinateurs à avoir collaboré avec Harvey. D'ailleurs la librairie Super Héros (rue Saint Martin, Paris 4e) ne s'y est pas trompée et organise une exposition-vente de ses originaux entre le 23 octobre et le 15 novembre, à bon entendeur....

cleveland1
Cleveland
est un livre somme, une belle synthèse de la vie de Harvey Pekar, de ses préoccupations, de ses engagements politiques, intellectuels et de ses manies et angoisses. Les aficionados de American Splendor pourront y découvrir quelques anecdotes et retrouver les personnages de la série. Cleveland sera pour eux - comme pour moi - un au revoir à Harvey. Pour les néophytes, Cleveland sera une porte d'entrée dans l’univers de cet auteur incontournable.

 

Je vous laisse en compagnie du grand Alan Moore rendant un superbe hommage à Pekar

Alan Moore on Harvey from Estate of Harvey L. Pekar on Vimeo.

Tag(s) : #infoscaetla

Partager cet article

Repost 0