Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

En librairie depuis le début du mois, L'Affaire du Trompinoptère de Eddie Campbell est le quatrième et dernier volume de la série autobiographique réalisée par Eddie Campbell entre 1980 et 2002.

 

Snooter-cover
Composé d'histoires réalisées à la fin des années 1990 et début des années 2000, ce dernier opus dévoile Eddie à l'approche de la cinquantaine, confronté à quelques angoisses incarnées par le personnage insectoïde du Trompinoptère. Mais il alterne aussi séquences hilarantes avec ses enfants et réflexions désabusée et lucides sur le monde du cinéma, le tout entrecoupé de mémorables scènes sur les galères de l'auto-édition. Sans oublier l'immense labeur de la mise en image des scripts ultra détaillés de Alan Moore pour From Hell, un travail étalé sur dix longues années qui permit à Eddie de s'acheter une maison et des caisses de bouteilles de bon vin au moment de la vente des droits d'adaptation au cinéma. Notez que Eddie renonce ici à utiliser son alias Alec MacGarry, qu'il utilisait dans les trois premiers volumes de la série pour éviter de créer des problèmes aux personnes de son entourage, et notamment son ami Danny Grey qui avait déjà eu maille à partir avec la police anglaise.

Snooter-page
( Dans cet extrait, on voit Danny Grey venant rendre visite à Eddie Campbell en Australie,
trente ans après les faits relatés dans Alec, La Bande du King Canute. )

 

L'Affaire du Trompinoptère conclut donc cette extraordinaire somme autobiographique qu'est la série des Alec. On ne répétera jamais assez que Eddie Campbell est un auteur de génie, iconoclaste et ennemi de la facilité, adepte du lateral thinking il est le roi de la digression et sa pratique de l'autobiographie est incomparable, sauf peut-être avec Harvey Pekar et son American Splendor. Une ouvre incontournable pour les amateurs de l'autobiographie en bande dessinée. Et pour saluer comme il se doit la conclusion de la série, nous publierons fin 2011 un recueil des quatre volumes qui la composent (soit 640 pages tout de même).

 


( Eddie Campbell censé faire une lecture, mais racontant à la place des anecdotes de la réalisation de From Hell.
Eddie, le roi du stand up.)

 

*******

 

Et tout juste sorti en librairie, Lucky in Love, tome 1 de Stephen DeStefano et George Chieffet. Publié en septembre dernier aux États-Unis par les vénérables Fantagraphics Books, Luky in Love est un petit bijou.

 

Luckyinlove1

Situé dans les années 1940 aux États-Unis, et plus précisément dans le quartier italien d'une ville du New Jersey, voici l'histoire du jeune Lucky Testaduda, jeune italo-américain hyper complexé par sa petite taille et doté d'une imagination débordante. Frustré par son quotidien un peu terne, Lucky fantasme à longueur de journée sur des conquêtes sentimentales et des prouesses sexuelles en tous genres. Obnubilé par son désir de devenir aviateur dans le pacifique, il devient mécanicien à un arrière-poste de Hawaï, et fréquente régulièrement les bordels locaux. De retours chez lui à la fin de la guerre, il est célébré comme un héros par tout le voisinage, à son grand désarroi.

 

LUCKY-IN-LOVE-corrigé-22

Somptueusement dessiné par Stephen DeStefano dans un style graphique très rétro en hommage aux dessins animés des années 1940 et aux grands auteurs des EC Comics, imprimé dans une bichromie reproduisant le papier et l'encre vieillis, Lucky in Love est une belle surprise dans le registre - assez peu courant pour des auteurs américains - de la bande dessinée historique et intimiste. Le deuxième tome (qui bouclera l'histoire) devrait paraitre en 2013.

 

 


Tag(s) : #infoscaetla

Partager cet article

Repost 0