Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Honte sur nous ! Submergés par la préparation des très nombreux titres du deuxième semestre, nous n'avons même pas  présenté nos deux dernières sorties.

Paru fin mai/début juin, vous pouvez toujours trouver en librairie le très sombre Foodboy de Carol Swain (Angleterre). Carol est l'illustratrice de Rock'n'Roll Life que nous avons publié fin 2008, où elle mettait en images l'autobiographie de Bruce Paley et les années 1970 aux Etats-Unis. Foodboy précède Rock'n'Roll Life de quelques années puisque ce livre a été publié en 2004 aux Etats-Unis par Fantagraphics Books.

 

Foodboy-couverture-72.jpg

 

Avec Foodboy, Carol Swain imagine une histoire située dans sa contrée natale, le Pays de Galles, une région de la Grande-Bretagne particulièrement sauvage, aux noms de village à rallonge, aux panneaux signalétique en deux langues et surtout berceau du célèbre Village du Prisonnier, mais je m'égare. Ancré dans la rude nature galloise, Foodboy chronique les derniers moments de l'amitié de deux jeunes gallois, Gareth et Ross. Foodboy est le surnom donné à Gareth, qui est le dernier lien entre la société et son ami Ross, ce dernier ayant choisi de se retirer peu à peu de la civilisation pour retourner progressivement à l'état animal. Foodboy est le récit de ce lent processus de désocialisation.

 

Foodboy-page83.jpg


Foodboy baigne dans une ambiance onirique accentuée par le très beau trait charbonneux de Carol Swain. Décors fantastiques, séquences où le souvenir et le rêve ne sont pas toujours clairement délimités, et une narration dont les clés ne se livrent pas dès la première lecture. Bref, un livre que nous conseillons aux amateurs de récits contemplatifs et à ceux qui aiment cheminer dans les interstices entre les cases des bandes dessinées.

"Une aventure humaine à la fois brutale et émouvante." dixit El Maestro, Alan Moore.

 

 

Et sorti fin juin, le nouveau roman graphique de Ville Ranta (Finlande) dont nous avions publié Papa est un peu fatigué en 2006. Avec l'Exilé du Kalevala, Ville réalise son grand œuvre, un magnifique roman de près de 300 pages situé dans le fin fond de la Finlande du XIXe siècle. Ville Ranta raconte la vie de de Ellias Lönrot, un médecin de campagne travaillant dans la bourgade de Kajaani, mais aussi un poète qui a rassemblé les chants traditionnels finlandais et créé le Kalevala, livre somme des légendes de ce pays. Sur cette trame historique, Ville Ranta brode le portrait entièrement imaginé d'un homme acablé par la vie et par la sensation de subir tout ce qui lui arrive, sans réussir à avoir prise sur les événements.

L'exile-du-Kalevala-couv-copie-1

 

L'exilé du Kaleleva est la chronique de l'acculement progressif de Lönrrot dans une impasse, responsable de ses parents qu'il a fait venir jusqu'à Kajaani, d'un frère incapable et d'une femme mariée à laquelle il fait croire qu'ils vont partir vivre ensemble en Carélie. Incapable de faire face à toutes ses reponsabilité, Lönnrot s'enfonce toujours plus dans le déni.

kalevalapage1.jpg

 


Ville Ranta brosse ce portrait de cet homme avec une grande force, dans un récit remarquablement construit, subtile et magistralement dessiné. A noter que Ville, parfaitement francophone, a réalisé lui-même le lettrage du livre.  Ville sera à Paris pour une dédicace à la librairie Super Héros le jeudi 7 octobre à partir de 17h00 et pour un spectacle de présentation dessinée de son livre le vendredi 8 octobre à partir de 20h00  à l'Institut Finlandais (Paris 5e). Participera également à cette soirée Gabriel Rebourcet, éminent traducteur de la littérature finnoise, en charge de la toute nouvelle édition du Kalevala, Epopée des Finnois parue aux Editions Gallimard en juin également (collection Quarto).

kalevalapage2.jpg

Tag(s) : #infoscaetla

Partager cet article

Repost 0