Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


Notre parution de septembre est un véritable must. Il s'agit d' Alerte Rouge de l'auteur slovène Tomaz Lavric alias TBC. Tomaz Lavric est l'auteur de bandes dessinées le plus connu dans son pays. Les lecteurs français avertis auront déjà lu certains des livres qu'il a publiés chez Mosquito ou Glénat, et notamment ses formidables Fables de Bosnie. Je dois reconnaître que je ne connaissais pas le travail de cet auteur avant que son éditeur ne m'envoie Alerte Rouge, son tout premier roman graphique, mais le dynamisme de son dessin m'a immédiatement tapé dans l’œil. Le résumé de l'histoire et quelques pages traduites en anglais m'ont suffit pour décider de le publier en français...

 

Alerte Rouge, c'est les années 1980 dans la Slovénie communiste, à Ljubljana, où vivent de jeunes punks révoltés contre le système, contre leur famille, contre tout. À travers l'histoire du personnage principal, Youri, on suit une bande de jeunes slovènes, de leurs premiers concerts de punk rock, jusqu'à la paternité. Alerte Rouge montre les renoncements aux idéaux de jeunesse et la confrontation à la réalité. Tomaz Lavric imbrique magistralement différentes périodes, retraçant l'évolution de ses personnages sur plusieurs décennies dans un récit drôle et enlevé mais aussi émouvant et empreint de nostalgie. Les quatre histoires qui composent Alerte Rouge ont été réalisées par Lavric entre 1996 et 2010, mais elles forment un tout, un récit complet, et on quitte Youri à la cinquantaine avec une petite larme à l’œil, tellement ce personnage est attachant.

 

S'il est important de souligner la qualité de l'écriture et la subtilité de la narration, on peut difficilement ne pas remarquer le brio du dessin de Tomaz Lavric, dans un style influencé par des grands auteurs franco-belges, de Franquin à Baru. Ses personnages aux corps réalistes mais aux visages stylisés, parfois caricaturaux, débordent d’énergie et d’expressivité. Tomaz Lavric peut tout faire avec la même virtuosité, des scènes de nuit, de concerts ou des séquences plus intimes, avec un découpage toujours remarquablement fluide. Enfin, il faut noter l'excellente traduction réalisée par Zdenka Stimac, traductrice de littérature slovène et créatrice des Éditions franco-slovènes & Cie, qui a su remarquablement transposer la gouaille des protagonistes d' Alerte Rouge. Allez donc faire un petit tour du côté de chez Youri, vous nous en direz des nouvelles !

 

Vous savez ce qu'il vous reste à faire,

 

Serge

Les eighties en Slovénie
Les eighties en SlovénieLes eighties en Slovénie
Les eighties en SlovénieLes eighties en Slovénie
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :