Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


Après quatre années de gestation et un report de parution de cinq longs mois pour cause de pandémie, Kent State de Derf Backderf est enfin sorti en librairie cette semaine, simultanément aux États-Unis et en France. Derf m’ a parlé pour la première fois de ce projet il y a environ cinq ans. Je n’avais jamais entendu parler du drame de Kent State auparavant et c’est donc lui qui m’a raconté ce qui s’est passé il y a 50 ans sur le campus de la ville de Kent, dans l’Ohio, et la mort de quatre jeunes étudiants tués par la Garde nationale. J’étais très excité par ce projet et impatient de voir ce que Derf allait en faire, mais j’ai dû attendre quatre ans qu’il termine le livre (deux ans de recherches et deux ans de réalisation) et que l’éditeur américain commence à le présenter aux éditeurs étrangers, pour en obtenir les droits de publication. Ce ne fut pas facile, Derf étant devenu assez connu en France depuis la parution de Mon Ami Dahmer, Trashed et Punk Rock & mobile homes, nous avons dû casser notre tirelire pour acquérir les droits en langue française de ce titre. Mais il était difficilement concevable que çà et là ne publie pas ce titre, non seulement parce que nous avons publié tous les autres ouvrages de Derf en France mais surtout parce que c’est un grand livre.

Kent State, 4 morts dans l’Ohio raconte donc dans le détail les trois jours qui ont précédé la tragédie de Kent State et la fameuse journée du 4 mai 1970, quand la Garde nationale tira sur des manifestants étudiants qui protestaient contre la guerre du Vietnam et la présence de militaires sur le campus, tuant quatre jeunes âgés de 19 à 20 ans et en blessant de nombreux autres. Derf raconte cette histoire passionnante avec une narration au cordeau. Il donne toutes les informations nécessaires pour comprendre le contexte historique, politique et social de cette période sans jamais s’écarter de son histoire et des nombreux personnages qu’il suit au cours de ces journées fatidiques. La tension monte au fil des jours et des heures et Derf, qui a mené une véritable enquête, montre comment tout a déraillé et comment l’idiotie et les erreurs de jugement de quelques responsables locaux ont débouché sur une véritable boucherie. Le récit démontre de façon implacable que l’utilisation de la force armée pour maintenir l’ordre et faire face à des manifestants est une absurdité. Une problématique qui reste douloureusement d’actualité des deux côtés de l’Atlantique.

Et si la lecture de Kent State est si prenante c’est aussi grâce à la qualité du travail graphique de Derf Backderf, son découpage très fluide, les effets de cadrage variés et son style même de dessin qui a évolué vers un registre un peu plus réaliste, avec notamment un gros travail sur les décors de la petite ville de Kent. Derf arrive aussi à alterner de façon naturelle des pages de discussions ou d’explications très denses en texte avec des séquences très spectaculaires notamment à partir de l’intervention des militaires, qui font de son livre un véritable page turner.

En somme, Kent State est indispensable pour les lecteurs et lectrices de Derf Backderf qui retrouveront avec plaisir son grand talent de narrateur, mais aussi pour celles et ceux qui s’intéressent à l’histoire contemporaine et à l’histoire des luttes politiques. Nous sommes d’avance ravis de leur faire découvrir le travail de cet auteur devenu incontournable en l’espace d’une petite dizaine d’années.

 

Une petit extrait de la revue de presse dithyrambique :

« Un récit documentaire remarquable » France Inter

« La chronique magistralement réalisée d'un moment décisif de l'histoire des États-Unis. » Publishers' Weekly

« Un roman graphique documentaire poignant et très approfondi. » The New Yorker

« Déjà auteur du mémorable "Mon ami Dahmer" consacré à la vie d'un serial-killer, le dessinateur n'en finit plus de mettre du sel sur les plaies de l'Amérique. » Les Inrockuptibles

« Un pur travail d'enquêteur. » Brain

« Derf Backderf réussit à allier un point de vue littéraire, une maîtrise artistique et la quête de la vérité. Rares sont les travaux d'une telle cohérence. » Zoo

« Une maîtrise bluffante de la mise en scène. » Kiblind

« Un récit historique magistral. » BDGest

« C'est un coup de poing. » France Culture

« Une enquête fouillée s'incarnant dans des personnages et des situations référencés à l'extrême. » Livres Hebdo

« Hyper documenté, ce livre constitue une enquête journalistique, une mise en garde contre la violence étatique, un récit proche du teen movie qui s'attache à recréer dans ses plus infimes détails la vie sur ce campus assiégé. » Libération

« Le meilleur album de l'auteur. » Canal BD Magazine

« Pas manichéen pour un sou, Derf Backderf examine sous toutes ses coutures cet événement qui a marqué un tournant dans la guerre du Vietnam. » Books

« La force, l'exemplarité du livre de Derf Backderf tiennent dans cette mise en garde: le peuple est le garant et non l'ennemi de l'Etat.» Le Soir

 

Vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Serge

 

La fusillade de Kent State par Backderf
La fusillade de Kent State par BackderfLa fusillade de Kent State par Backderf
La fusillade de Kent State par BackderfLa fusillade de Kent State par Backderf
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :