Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


Il n’y aura pas de festival d’Angoulême cette année en janvier et ça va nous faire tout drôle. Pour la première fois en seize ans, nous ne pourrons pas aller à la rencontre des lecteurs et lectrices, discuter avec les libraires qui s’y rendent en nombre, ni voir les éditeurs étrangers et surtout passer du temps avec la dizaine d’auteurs et autrices que nous invitons habituellement… Un véritable crève-cœur.

Mais depuis quelques années s’est installée une autre tradition fin janvier, celle de publier nos chiffres de ventes de l’année écoulée, voici donc notre huitième bilan annuel.

À année particulière, bilan particulier, car nous avons publié en 2020 uniquement sept titres sur les treize initialement prévus et les indicateurs comme la moyenne et la médiane des ventes ne sont pas significatifs. D’autant plus que nous avons connu un très gros succès, Kent State de Derf Backderf, qui relativise aussi la pertinence de ces indicateurs. Du coup cette année, pas de moyenne ou de médiane des ventes.

En résumé, nous faisons une bonne année, légèrement meilleure que 2019, et ce malgré la forte baisse du nombre de nouveautés et l’effondrement des ventes en salons et festivals. Ce résultat s’explique par la forte croissance des ventes en libraires (+12% en nombre de livres) portée par le succès de Kent State mais aussi de J’adore mon chat (mais il s’en fout complètement) d’Alberto Montt, par les ventes du fonds (qui représentent 25 % des ventes totales), et par l’absence de réelles plantades (ce qui n’est pas très surprenant puisque de nombreux titres fragiles avaient été repoussés sur 2021 et 2022).

Dans le détail, cela donne :

Nouveautés 2020, ventes au 31/12/2020
(en nombre d'exemplaires)
Parution Titre Ventes Retours Ventes nettes

Janvier

Quelques heures

1 014

440

574

Février

Ne regarde pas derrière toi

1 150

251

899

Juin

Ville Nouvelle

1 064

154

910

Septembre

Kent State, quatre morts dans l'Ohio

12 680

91

12 589

Octobre

Trois Heures

2 713

26

2 687

Octobre

J’adore mon chat

3 985

2

3 983

Novembre

Les Mondes du Jeu

2 492

0

2 492

 

Pour info, les 12 589 exemplaires de Kent State vendus entre le 10 septembre et le 31 décembre, c’est tout simplement une première pour çà et là ; jamais un de nos titres ne s’était aussi bien vendu en si peu de temps. Nous verrons à quel niveau ce titre se stabilisera, mais il est entré directement dans le top de nos meilleures ventes depuis la création de çà et là, derrière Mon Ami Dahmer, Trashed, 90 livres cultes à l’usage des personnes pressées, Trop n’est pas Assez, Annie Sullivan & Helen Keller, Punk Rock & mobile homes et 90 films cultes à l’usage des personnes pressées (dans l’ordre).

On peut également noter qu’en 2020 la répartition des ventes de nos parutions par type de réseau a sensiblement évolué, avec une baisse des ventes via Amazon (5 % de nos ventes en 2020 au lieu de 7 à 8 % ces dernières années) ainsi qu’une baisse des ventes des grands réseaux comme la Fnac. Ces baisses sont largement compensées par une très forte hausse des ventes de la plupart des librairies indépendantes. Les gens ont visiblement privilégié leurs librairies de quartier, qui en général référencent bien les éditeurs indépendants, on ne peut que s’en réjouir. Par ailleurs, même si les ventes de livres au format numérique ont un peu augmenté, elles plafonnent à moins de 1,5 % de nos ventes (en chiffre d’affaires).

Autre particularité de 2020, nous avons constaté une baisse sensible des retours pratiqués par les libraires : 17 % au lieu de 25 % à 28 % en temps normal. C’est beaucoup plus sain pour notre activité, car une baisse des retours signifie moins de stocks d'invendus, moins de pilon et reflète une meilleure adéquation entre le nombre de livres mis en place en librairies et les ventes effectives (petite remarque en passant : un taux de retours proche de zéro n’est pas forcément idéal non plus car cela peut indiquer que les livres auraient pu se vendre en plus grande quantité si les libraires en avaient pris plus à l’office).

Une bonne année, contre toute attente. La grande question du moment est : que va t-il se passer en 2021 ? Pour l’instant, tout va bien (janvier a été bon), mais quid des mois à venir dans ce contexte qui reste incertain et en l’absence de grosses machines comme Kent State ? Nous avons un beau programme de parutions et si les lecteurs et lectrices continuent de soutenir leurs librairies de quartier comme ils le font depuis près d’un an, on peut raisonnablement espérer que tout ira bien.

Rendez-vous l’année prochaine pour de nouveaux chiffres et un Angoulême normal !
Serge


[dessin d’Alberto Montt, extrait de J’adore mon chat (mais il s’en fout complètement)]

Dessin d’Alberto Montt, extrait de "J’adore mon chat (mais il s’en fout complètement)"

Dessin d’Alberto Montt, extrait de "J’adore mon chat (mais il s’en fout complètement)"

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :