Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Notre parution de février est le remarquable roman graphique Naphtaline de Sole Otero. Cette autrice argentine née en 1985 a publié Naphtaline en novembre 2020 en Espagne, puis en 2021 en Argentine. La responsable des droits étrangers de ce titre l’a proposé aux éditeurs français dès la fin 2020 et plusieurs maisons d’éditions étaient vivement intéressées. Finalement, çà et là a été choisie pour les droits français, en toute logique puisque nous sommes les plus beaux.

En lisant ce livre, on comprend rapidement pourquoi il a attiré l’attention de plusieurs maisons d’édition ; c’est un gros pavé de 336 pages aux magnifiques couleurs et au graphisme très attirant. Naphtaline est aussi un récit captivant, l’histoire partiellement autobiographique d’une jeune argentine qui se remémore la vie de sa grand-mère à travers le XXe siècle, une vie marquée par les difficultés, l’adversité, les renoncements et des conflits familiaux permanents qui la laisseront seule, ou presque, au moment de mourir. La jeune fille, Rocio, emménage dans l’appartement de sa grand-mère juste après le décès de celle-ci et c’est à cette occasion qu’elle entreprend ce travail de mémoire. Le récit alterne des scènes dans l’Argentine des années 2000 et des séquences allant des années 1920 jusqu’au début du XXIe siècle. C’est un portrait de femme poignant et édifiant.

Naphtaline est aussi un livre qui fourmille de trouvailles graphiques ; Sole Otero joue en permanence avec la grammaire de la bande dessinée, intégrant des double pages, des cases dans les cases, des codes couleurs spécifiques pour raconter l’histoire de la grand-mère, Vilma. Elle utilise toute une batterie d’idées de mise en scène et de découpage qui font mouche à chaque fois, avec énormément de variations tout au long du livre. Ses personnages sont tout en rondeur, avec des corps massifs et de petites têtes, à la Botero, parfois minuscules à l’intérieur des décors, d’autre fois pareils à des géants. Les décors jouent un grand rôle dans le récit, notamment la maison de Vilma qui est un personnage à part entière et sa porte d’entrée. Une porte franchie pour la première fois par Vilma à sa naissance, puis par son mari, ses enfants et sa petite-fille, une porte qui s’ouvre aussi dans l’autre sens quand tout le monde quitte progressivement la maison, lors des décès, ou des départs des enfants...

Naphtaline est une belle réussite, comme le souligne parfaitement des gens plus objectifs que moi :

"Ce beau récit familial regorge d’idées à chaque planche." Les Inrockuptibles

"Naphtaline se lit d’une seule traite, et c’est captivant." France Inter

"La mise en page inventive et vivante de Sole Otero, son dessin délié, s’accordent bien au soupçon de réalisme magique qu’elle instille." Livres Hebdo

«Une œuvre inspirée et prometteuse.» Elle

«Un vrai coup de cœur.» Trois Couleurs

"Une réflexion sur le sens de la vie et la difficulté à exister en tant que femme." Vocable

Sole Otero a publié un autre livre en France, Intense, aux éditions Presque Lune en juin 2021 et je vous en recommande la lecture. Petite cerise sur le gâteau, Sole vit à Angoulême, depuis maintenant un an et demi et elle sera donc non seulement présente sur notre stand pendant le festival en mars prochain, mais elle fera également une tournée en librairies, notamment à Troyes, Tours, Besançon et Villefranche.

Vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Serge

"Naphtaline" de Sole Otero
"Naphtaline" de Sole Otero"Naphtaline" de Sole Otero
"Naphtaline" de Sole Otero"Naphtaline" de Sole Otero
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :