Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après quelques galères d'impression qui nous ont amené à réduire en charpie le premier tirage, Ferme 54 de Galit et Gilad Seliktar va enfin arriver chez votre libraire favori (il devrait être partout en fin de semaine). Ouvrage atypique (la soeur est au scénario et le frère au dessin), Ferme 54 est construit comme un tryptique, trois histoires semi-autobiographiques tirées de la vie d'une jeune israélienne née dans la campagne, 60 km à l'ouest de Jérusalem.





Gilad et Galit (pas facile ça) nous avait envoyé les toutes premières planches il y a un peu plus d'un an et nous avions immédiatement proposé de publier leur livre, éblouis par la beauté du trait de Gilad et la poésie du texte de sa soeur. Les trois histoires qui composent leur livre sont trois étapes clés de la jeunesse de Noga (l'alter ego de Galit), pré-ado confrontée à ses premiers émois, ado embarquée dans une histoire macabre puis jeune femme de 19 ans envoyée faire son service militaire dans les territoires occupés, au moment de la première Intifada.




Ferme 54 aborde des thèmes universels liés à l'adolescence mais on y trouve aussi dépeint en creux le poids de la guerre et des conflits sans fin, dans un pays où les colombes sont supplantées par les pigeons qui s'envolent lorsque les bombes font exploser les maisons.






Et pour ceux que ça n'intéressent pas du tout, il y a aussi la possibilité, grâce à la maison Delcourt, de bien rigoler en lisant...

... la BD d'Indiana Jones ! Oué !


(c) Delcourt, Spielberg, Lucas
et Dieu sait quoi encore

Indiana Jones en BD, n'importe quoi, enfin bon.





Tag(s) : #infoscaetla

Partager cet article

Repost 0